Comment traiter efficacement les hémorroïdes ?

Comment traiter efficacement les hémorroïdes ?
5 (100%) 1 vote

Les hémorroïdes sont souvent confondues avec les crises hémorroïdaires. En effet, les hémorroïdes sont des veines qui sont présentes au niveau de l’anus et du rectum. Chaque individu possède donc des hémorroïdes et sont donc sujet à des crises hémorroïdaires lorsque ces veines de la région du rectum et de l’anus présentent une inflammation.

En effet, les hémorroïdes sont des vaisseaux sanguins flexibles pour permettre l’ouverture du rectum. Lorsqu’un individu va aux toilettes pour vider ses intestins, les veines au niveau du rectum sont sujettes à une forte pression sanguine, en raison de la contraction provoquée dans la région anale et du rectum. Les hémorroïdes se dilatent alors afin de permettre l’évacuation des excréments. Pour prévenir une inflammation des hémorroïdes, il est important d’en connaître les causes.

Heureusement, de nombreux traitements existent aussi pour ceux qui souffrent de crises hémorroïdaires.

hémorroïdes-criseQuelles sont les causes des hémorroïdes ?

Il est tout à fait normal que les vaisseaux sanguins de la région du rectum et de l’anus se dilatent lors de l’évacuation des excréments, il s’agit d’un processus naturel. La contraction des muscles de cette région du corps soumet les hémorroïdes à une forte pression sanguine, là encore tout est normal.

Les crises hémorroïdaires sont provoquées par une exposition prolongée des hémorroïdes à une pression. Une dilatation prolongée des veines au niveau de l’anus et du rectum en sont la principale cause. Cela n’est pas seulement provoqué lors de la défécation.

Des activités que l’on effectue quotidiennement peuvent aussi être à l’origine de cette dilatation prolongée des hémorroïdes, augmentant ainsi le risque de provoquer une crise hémorroïdaire. En effet, passé, l’âge des cinquante ans, la moitié des personnes sont sujettes à une inflammation des hémorroïdes, et ce, au moins une fois. L’âge est aussi un des facteurs d’une crise d’hémorroïdes. En effet, passé, l’âge des cinquante ans, la moitié des personnes sont sujettes à une inflammation des hémorroïdes, et ce, au moins une fois.

En dehors de ces faits, certaines personnes sont plus susceptibles d’être victimes de l’apparition d’une crise hémorroïdaire. En effet, il existe un facteur héréditaire concernant les inflammations des hémorroïdes. Le risque d’une crise hémorroïdaire se trouve donc plus élevé pour les personnes dont la famille comporte des individus ayant déjà connu des crises hémorroïdaires.

D’autres facteurs sont aussi à l’origine de l’inflammation des hémorroïdes

  • Des constipations et des diarrhées fréquentes favorise les crises hémorroïdaires. Ces cas sont notamment connus pour provoquer un dérèglement ou une augmentation du rythme de défécation.
  • Une évacuation difficile des selles, exerce une pression accrue sur les veines du rectum et de l’anus de façon fréquente ou prolongée, ce qui favorise l’apparition d’une crise hémorroïdaire, dû à l’inflammation des vaisseaux sanguins de la région anale et du rectum.
  • L’anatomie d’une personne joue aussi un rôle important. Les individus obèses ou en surpoids sont plus sujets à des crises hémorroïdaires durant leur vie. En effet, en position assise, un excès de poids augmente la pression exercée au niveau de l’anus et du rectum, ce qui augmente les risques de crises hémorroïdaires.

Les différentes solutions pour prévenir et traiter les hémorroïdes

hémorroïdes-traitementPremièrement, il convient d’adopter une bonne hygiène de vie et de bonnes habitudes pour réduire le risque ou éviter des crises hémorroïdaires. La position assise est un des facteurs de ces crises. Il est donc important d’adopter une position confortable afin de ne pas trop solliciter la région du rectum et de l’anus. En effet, une position assise inconfortable est souvent à l’origine d’une inflammation des hémorroïdes, et ce, indépendamment de l’âge et des facteurs génétiques d’une personne. Les emplois actuels notamment, les emplois de bureau nécessitent que l’on soit assis pendant de longues périodes au quotidien.

Un autre moyen de prévenir l’inflammation des hémorroïdes est donc de limiter le temps passé assis. Il vous faudra penser à vous lever de temps en temps pour relâcher la pression sanguine dans les veines de l’anus et de rectum.

Certaines activités physiques sont aussi déconseillées, car ils favorisent l’apparition d’une crise. Soulever de lourdes charges en est l’exemple le plus fréquent. Il faudra aussi avoir une bonne hygiène alimentaire. En effet, des troubles gastriques et intestinaux augmenteront la fréquence d’évacuation des selles en plus de la rendre difficile. Il faudra donc éviter de consommer des aliments pouvant provoquer des constipations ou des diarrhées ou de trop manger pour éviter une indigestion. Les hémorroïdes sont donc exposés à une pression pendant un laps de temps supplémentaire. Pour éviter de souffrir d’une crise hémorroïdaire, il convient donc d’adopter des réflexes et de bonnes habitudes de façon à prévenir son apparition.

Pour les personnes souffrant de crise hémorroïdaire, il existe plusieurs traitements. Il existe aussi bien des traitements naturels aussi bien que des traitements médicaux pour soigner les hémorroïdes. Un de ces traitements consiste en la prise de médicaments en guise d’anesthésiant ou de complément alimentaire.

hémorroïdes-traitement-sans-ordonnance

En effet, ces médicaments servent non seulement à calmer la douleur, mais aussi à faciliter l’évacuation des selles, qui est souvent douloureuse en cas de crise hémorroïdaire. Il est toutefois recommandé de demander conseil à un médecin avant de prendre ce type de médicament. Une consultation est donc nécessaire au préalable.

Dans les cas les plus graves, il est possible de recourir à une opération chirurgicale. En effet, de nombreux spécialistes proposent diverses solutions pour soigner les hémorroïdes. Une de ces opérations consiste en une cautérisation par la chaleur ou par le froid pour éliminer des tissus, mais aussi pour arrêter les saignements. Une ligature est aussi possible. À l’aide d’une bande élastique, le chirurgien ligature les vaisseaux sanguins dilatés ou qui présentent des saignements afin d’en arrêter l’irrigation sanguine. De par ce processus, la partie ligaturée se détachera d’elle-même en se desséchant.

L’hémorroïdectomie est la plus connue des opérations chirurgicales utilisées pour le traitement des crises hémorroïdaires. Cette opération se résume au sectionnement des hémorroïdes présentant des dilatations et des saignements.

Une fois l’ablation de ces tissus effectuée, le chirurgien procèdent par la suite à la fermeture des tissus restants, notamment à l’aide d’agrafes. Faire appel à un spécialiste permettra notamment de choisir le traitement ou l’opération la plus adaptée afin de prévenir ou guérir l’inflammation des hémorroïdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *