Traitement hémorroïdes : une crème pour se soigner sans ordonnance ?

Traitement hémorroïdes : une crème pour se soigner sans ordonnance ?
4.1 (81.28%) 47 votes

Les hémorroïdes, c’est quoi ?

Les hémorroïdes sont des veines gonflées dans l’anus et le rectum inférieur, semblables aux varices. Les hémorroïdes ont un certain nombre de causes, bien que souvent la cause soit inconnue. Elles peuvent résulter d’une tension pendant les selles ou d’une pression accrue sur ces veines pendant la grossesse. Les hémorroïdes peuvent se trouver à l’intérieur du rectum (hémorroïdes internes) ou se développer sous la peau autour de l’anus (hémorroïdes externes).

Les hémorroïdes sont très fréquentes. Près de trois adultes sur quatre souffriront d’hémorroïdes de temps à autre. Parfois, elles ne causent pas de symptômes, mais à d’autres moments, elles causent des démangeaisons, de l’inconfort et des saignements.

À l’occasion, un caillot peut se former dans une hémorroïde (hémorroïde thrombosée). Celles-ci ne sont pas dangereuses mais peuvent être extrêmement douloureuses et ont parfois besoin d’être lancées et drainées.

Heureusement, il existe de nombreuses options efficaces pour traiter les hémorroïdes. De nombreuses personnes peuvent obtenir un soulagement des symptômes grâce à des traitements à domicile et à des changements de mode de vie.

Actuellement, l’option naturelle la plus efficace est la prise de Formule H. Formule H est un traitement 100% naturel, sous forme de gélules et produit en France. Si vous souffrez d’hémorroïdes, qu’elles soient internes et/ou externes, et cherchez un moyen de les soignez rapidement, jetez un œil à notre article complet sur Formule H

Symptômes des hémorroïdes

Les signes et symptômes des hémorroïdes peuvent inclure :

  • Saignements indolores pendant les selles – vous pourriez remarquer de petites quantités de sang rouge vif sur votre papier hygiénique ou dans les toilettes.
  • Démangeaisons ou irritation dans votre région anale
  • Douleur ou inconfort
  • Gonflement autour de l’anus
    Une masse près de l’anus, qui peut être sensible ou douloureuse (peut être une hémorroïde thrombosée).

Les symptômes des hémorroïdes dépendent généralement de l’emplacement.

Les différents types d’hémorroïdes

Schéma des différents types d'Hémorroïde
Schéma des différents types d’Hémorroïde

Hémorroïde interne

Celles-ci se trouvent à l’intérieur du rectum. Vous ne pouvez habituellement pas voir ou sentir ces hémorroïdes, et elles causent rarement de l’inconfort. Mais l’effort ou l’irritation lors du passage des selles peut endommager la surface des hémorroïdes et provoquer des saignements.

De temps en temps, la tension peut pousser une hémorroïde interne à travers l’ouverture anale. Ceci est connu sous le nom d’hémorroïdes prolapsées et peut causer de la douleur et de l’irritation.

Hémorroïde externe

Celles-ci sont sous la peau autour de votre anus. Lorsqu’elles sont irritées, les hémorroïdes externes peuvent provoquer des démangeaisons ou des saignements.

Hémorroïdes thrombosées.

Parfois, le sang peut s’accumuler dans une hémorroïde externe et former un caillot (thrombus) qui peut entraîner une douleur intense, de l’enflure, de l’inflammation et une masse dure près de l’anus.

Quand consulter un médecin pour ses hémorroïdes

Le saignement pendant les selles est le signe le plus courant des hémorroïdes. Votre médecin peut procéder à un examen physique et à d’autres tests pour confirmer la présence d’hémorroïdes et écarter la possibilité d’affections ou de maladies plus graves.

Parlez aussi à votre médecin si vous savez que vous avez des hémorroïdes et qu’elles causent des douleurs, des saignements fréquents ou excessifs, ou qu’elles ne s’améliorent pas avec les remèdes maison.

Ne présumez pas que le saignement rectal est dû aux hémorroïdes, surtout si vous avez plus de 40 ans. Le saignement rectal peut survenir avec d’autres maladies, y compris le cancer colorectal et le cancer anal. Si vous avez des saignements accompagnés d’un changement marqué de vos habitudes intestinales ou si vos selles changent de couleur ou de consistance, consultez votre médecin. Ces types de selles peuvent signaler des saignements plus importants ailleurs dans votre tube digestif.

Demandez des soins d’urgence si vous souffrez de saignements rectaux abondants, de vertiges, d’étourdissements ou d’évanouissements.

Traitement des hémorroïdes

Remèdes maison pour soigner les hémorroïdes

Vous pouvez souvent soulager la douleur légère, l’enflure et l’inflammation des hémorroïdes avec des traitements à domicile. Souvent, ce sont les seuls traitements nécessaires.

Remède maison contre les d'hémorroïdes : se soigner au naturel est possible
Remède maison contre les d’hémorroïdes : se soigner au naturel est possible
  • Mangez des aliments riches en fibres. Mangez plus de fruits, de légumes et de grains entiers. Ce faisant, vous ramollissez les selles et augmentez leur volume, ce qui vous aidera à éviter les efforts qui peuvent aggraver les symptômes des hémorroïdes existantes. Ajoutez lentement des fibres à votre alimentation pour éviter les problèmes de gaz.
  • Utiliser des traitements topiques. Appliquer une crème ou un suppositoire pour hémorroïdes en vente libre contenant de l’hydrocortisone, ou utiliser des compresses contenant de l’hamamélis ou un agent anesthésiant.
  • Faire tremper régulièrement dans un bain chaud ou un bain assis. Faites tremper votre région anale dans de l’eau chaude 10 à 15 minutes deux à trois fois par jour. Une baignoire assise s’adapte sur les toilettes.
  • Gardez la zone anale propre. Prendre un bain (de préférence) ou une douche tous les jours pour nettoyer en douceur la peau autour de l’anus avec de l’eau tiède. Évitez les lingettes à base d’alcool ou parfumées. Tapotez doucement la zone à sécher ou utilisez un sèche-cheveux.
  • N’utilisez pas de papier hygiénique sec. Pour aider à garder la région anale propre après une selle, utilisez des serviettes humides ou du papier hygiénique humide qui ne contient pas de parfum ou d’alcool.
  • Appliquer à froid. Appliquez des blocs de glace ou des compresses froides sur votre anus pour soulager l’enflure.
  • Prenez des analgésiques oraux. Vous pouvez utiliser de l’acétaminophène (Tylenol, autres), de l’aspirine ou de l’ibuprofène (Advil, Motrin IB, autres) temporairement pour soulager votre malaise.

Avec ces traitements, les symptômes des hémorroïdes disparaissent souvent en moins d’une semaine. Consultez votre médecin si vous n’obtenez pas de soulagement en une semaine, ou plus tôt si vous avez des douleurs ou des saignements intenses.

Médicaments pour soigner les hémorroïdes

Si vos hémorroïdes ne produisent qu’un léger inconfort, votre médecin peut vous suggérer des crèmes, des onguents, des suppositoires ou des compresses en vente libre. Ces produits contiennent des ingrédients, comme l’hamamélis, ou l’hydrocortisone et la lidocaïne, qui peuvent soulager la douleur et les démangeaisons, au moins temporairement.

N’utilisez pas de crème stéroïde en vente libre pendant plus d’une semaine, à moins d’avis contraire de votre médecin, car votre peau pourrait s’amincir.

La meilleure crème anti-hémorroïde

Hemapro : la meilleure crème canti-hémorroïdes
Hemapro : la meilleure crème canti-hémorroïdes

Les personnes à souffrir d’hémorroïdes sont aujourd’hui très nombreuses, et pourtant, les solutions médicamenteuses restent bien maigres. Effectivement, les produits se veulent toujours plus chimiques, pour au final n’avoir qu’une portée et une efficacité assez limitées, et très dépendante des différents sujets.

Pourquoi, alors, ne pas revenir aux fondamentaux en choisissant des ingrédients naturels ? C’est ce que propose la crème Hemapro, qui associe principalement l’action de 4 ingrédients naturels pour parvenir à diminuer la douleur liée aux hémorroïdes tout en agissant sur l’infection elle-même. Tour d’horizon.

 

 

Comment fonctionne la crème anti hémorroïdes Hemapro ?

Comme vu précédemment, Hemapro se veut une crème anti hémorroïdes 100% naturelle. Pour parvenir à ses fins, elle utilise, entre autres, de la rosemary, de l’arnica, de l’hydrolat d’hamamélis et de l’aloe vera. Ces plantes et extraits naturels ont chacun un but bien défini qui vont, au final, toute agir sur les hémorroïdes et sur la douleur et les sensations d’inconfort que vous pouvez ressentir. Effectivement, tandis que la rosemary agira directement sur l’infection pour en diminuer l’ampleur, l’arnica, l’aloe vera et l’hydrolat diminueront les douleurs en favorisant la circulation sanguines, calmant l’épiderme et traitant les inflammations.

Cette combinaison, associée à d’autres ingrédients naturels permettant d’augmenter l’efficacité du produit et son assimilation par le corps, est-elle gagnante en ce qui concerne les hémorroïdes ? Découvrons ça maintenant.

Notre avis sur la crème anti hémorroïdes Hemapro

La triple action d’Hemapro vise à traiter les hémorroïdes en profondeur, d’abord en diminuant la douleur, puis en réduisant l’infection tout en réparant les tissus blessés ou endommagés. Cette triple action permet ainsi d’obtenir un véritable traitement sur le long-terme des hémorroïdes – autant que possible et en fonction de chacun – là où de nombreux autres produits n’offriront qu’une action de réduction de la douleur.

Mais ce que l’on apprécie le plus chez ce produit, c’est aussi bien son effet immédiat que ses effets sur le long-terme. La douleur liée aux hémorroïdes étant particulièrement insupportable, la crème Hemapro délivre d’abord un résultat immédiat en soulageant la douleur. Dans un second temps – comptez environ 2 mois – elle délivre une action en profondeur sur les hémorroïdes et l’infection.

Que disent les avis clients sur la crème Hemapro ?

Au vu des nombreux avis positifs sur la crème Hemapro laissés par les clients et autres utilisateurs, on ne peut que difficilement douter de son efficacité. Effectivement, tandis qu’un client affirme que ses « hémorroïde ont bien disparu », de nombreux clients insistent sur le véritable soulagement qu’apporte ce produit en ce qui concernent les douleurs : « un vrai soulagement » commente un client.

Le seul reproche – minoritaire – qu’adresse les clients ne concerne même pas le produit en lui-même… mais son emballage, parfois considéré comme « peu solide ».

Acheter la crème la crème anti hémorroïdes Hemapro de manière sécurisée, rapide et discrète

Bien que les hémorroïdes soient un problème quotidien pour de nombreuses personnes, il n’est pas toujours évident d’évoquer ce problème, même avec des professionnels de la santé. Pour cette raison, il vous est possible d’acheter cette crème anti hémorroïdes directement sur Internet, en passant par des pharmacies en ligne reconnues pour leur sérieux et leur savoir-faire en termes de sécurité, de rapidité et de discrétion.

Thrombectomie des hémorroïdes externes

Si un caillot sanguin douloureux (thrombose) s’est formé dans une hémorroïde externe, votre médecin peut enlever le caillot par une simple incision et un drainage, ce qui peut procurer un soulagement rapide. Cette procédure est plus efficace si elle est effectuée dans les 72 heures suivant le développement d’un caillot.

  • Ligature des hémorroïdes à l’aide d’une bande de caoutchouc
  • Procédures mini-invasives

Dans le cas de saignements persistants ou d’hémorroïdes douloureuses, votre médecin peut recommander l’une des autres interventions à effraction minimale disponibles. Ces traitements peuvent être effectués dans le cabinet de votre médecin ou dans un autre contexte de consultation externe et ne nécessitent habituellement pas d’anesthésie.

Ligature à l’élastique

Votre médecin place un ou deux petits élastiques autour de la base d’une hémorroïde interne pour couper sa circulation. L’hémorroïde se flétrit et tombe en moins d’une semaine. Cette procédure est efficace pour de nombreuses personnes.

Les bandes hémorroïdes peuvent être inconfortables et peuvent causer des saignements, qui peuvent commencer deux à quatre jours après l’intervention, mais qui sont rarement graves. À l’occasion, des complications plus graves peuvent survenir.

  • Injection (sclérothérapie). Dans cette procédure, votre médecin injecte une solution chimique dans le tissu hémorroïdaire pour le rétrécir. Bien que l’injection cause peu ou pas de douleur, elle peut être moins efficace que la ligature à l’élastique.
  • Coagulation (infrarouge, laser ou bipolaire). Les techniques de coagulation utilisent le laser ou la lumière infrarouge ou la chaleur. Elles provoquent de petites hémorroïdes internes qui durcissent et se ratatinent.

Bien que la coagulation ait peu d’effets secondaires et puisse causer peu d’inconfort immédiat, elle est associée à un taux plus élevé d’hémorroïdes qui reviennent (récidive) que le traitement à l’élastique.

Procédures chirurgicales pour traiter les hémorroïdes

Si d’autres interventions n’ont pas réussi ou si vous avez de grosses hémorroïdes, votre médecin peut vous recommander une intervention chirurgicale. Votre chirurgie peut être effectuée en consultation externe ou peut nécessiter une nuit d’hospitalisation.

Soigner les hémorroïdes grâce à une intervention chirurgicale
Soigner les hémorroïdes grâce à une intervention chirurgicale

Enlèvement des hémorroïdes.

Dans cette procédure, appelée hémorroïdectomie, votre chirurgien enlève les tissus en excès qui causent les saignements. Diverses techniques peuvent être utilisées. L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale combinée à une sédation, une anesthésie rachidienne ou une anesthésie générale.

L’hémorroïdectomie est le moyen le plus efficace et le plus complet de traiter les hémorroïdes graves ou récurrentes. Les complications peuvent inclure une difficulté temporaire à vider votre vessie et les infections urinaires qui en résultent.

La plupart des gens ressentent une certaine douleur après l’intervention. Les médicaments peuvent soulager votre douleur. Faire tremper dans un bain chaud peut aussi aider.

Agrafage des hémorroïdes.

Cette procédure, appelée hémorroïdectomie agrafée ou hémorroïdopsie agrafée, bloque le flux sanguin vers les tissus hémorroïdaux. Elle n’est généralement utilisée que pour les hémorroïdes internes.

L’agrafage implique généralement moins de douleur que l’hémorroïdectomie et permet un retour plus rapide aux activités régulières. Par rapport à l’hémorroïdectomie, cependant, l’agrafage a été associé à un plus grand risque de récidive et de prolapsus rectal, dans lequel une partie du rectum dépasse de l’anus. Les complications peuvent également inclure des saignements, une rétention urinaire et des douleurs, ainsi que, rarement, une infection sanguine mettant la vie en danger (septicémie). Discutez avec votre médecin de la meilleure option pour vous.

Préparation de votre rendez-vous

Si vous avez des signes et des symptômes d’hémorroïdes, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant. Selon vos signes et symptômes, votre médecin peut vous diriger vers un ou plusieurs spécialistes – y compris un médecin spécialisé dans le système digestif (gastroentérologue) ou un chirurgien du côlon et du rectum – pour évaluation et traitement.

Vous pouvez aider votre médecin en étant préparé avec autant d’informations que possible. Voici quelques suggestions pour vous aider à vous préparer pour votre rendez-vous.

Ce que vous pouvez faire

  • Soyez au courant de toute restriction avant la nomination. Au moment de prendre rendez-vous, demandez s’il y a quelque chose que vous devez faire à l’avance.
  • Notez tous les symptômes que vous ressentez et depuis combien de temps vous les avez remarqués.
  • Notez les informations personnelles clés, y compris les habitudes intestinales typiques et le régime alimentaire, en particulier votre apport en fibres.
  • Dressez une liste de tous les médicaments, vitamines ou suppléments que vous prenez.
  • Notez les questions à poser à votre médecin.

Pour les hémorroïdes, voici quelques questions que vous pourriez poser à votre médecin :

  • Quelle est la cause probable de mes symptômes ?
  • Mon état est-il susceptible d’être temporaire ou permanent ?
  • Suis-je à risque de complications liées à cette condition ?
  • Quelle approche de traitement recommandez-vous ?
  • Si les traitements que nous essayons d’abord ne fonctionnent pas, que recommanderez-vous ensuite ?
  • Suis-je un candidat à la chirurgie ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
  • Y a-t-il d’autres mesures d’autosoins qui pourraient aider ?
  • J’ai d’autres problèmes médicaux. Comment puis-je les prendre en charge avec les hémorroïdes ?
    En plus des questions que vous vous êtes préparé à poser à votre médecin, n’hésitez pas à poser d’autres questions lors de votre rendez-vous.

Ce à quoi s’attendre de votre médecin

Votre médecin vous posera probablement un certain nombre de questions. Être prêt à y répondre peut vous réserver du temps pour passer en revue les points sur lesquels vous voulez passer plus de temps.

Votre médecin pourrait vous le demander :

  • Quand vos symptômes sont-ils apparus pour la première fois ?
  • Dans quelle mesure vos symptômes sont-ils inconfortables ?
  • Quelles sont vos habitudes intestinales typiques ?
  • Quelle quantité de fibres contient votre régime alimentaire ?
  • Qu’est-ce qui, s’il y a lieu, semble améliorer vos symptômes ?
  • Qu’est-ce qui, le cas échéant, semble aggraver vos symptômes ?
  • Est-ce que quelqu’un dans votre famille a déjà eu des hémorroïdes ou un cancer du côlon, du rectum ou de l’anus ?
  • Avez-vous eu un changement dans vos habitudes intestinales ?
  • Pendant les selles, avez-vous remarqué du sang sur votre papier hygiénique, qui coule dans les toilettes ou qui s’est mélangé à vos selles ?

Ce que vous pouvez faire en attendant

Au cours de la période précédant votre rendez-vous, prenez des mesures pour ramollir vos selles. Mangez plus d’aliments riches en fibres, comme les fruits, les légumes et les grains entiers, et envisagez d’essayer un supplément de fibres en vente libre, comme Metamucil et Citrucel. Boire de six à huit verres d’eau par jour peut aussi aider à ramollir vos selles et à soulager vos symptômes.

Diagnostic des hémorroïdes

Votre médecin peut être en mesure de voir si vous avez des hémorroïdes externes simplement en regardant. Les tests et procédures pour diagnostiquer les hémorroïdes internes peuvent inclure l’examen du canal anal et du rectum :

  • Examen numérique. Au cours d’un examen rectal numérique, votre médecin insère un doigt ganté et lubrifié dans votre rectum. Il ou elle éprouve des sentiments pour tout ce qui est inhabituel, comme la croissance. L’examen peut suggérer à votre médecin si d’autres tests sont nécessaires.
  • Inspection visuelle. Comme les hémorroïdes internes sont souvent trop molles pour être ressenties lors d’un examen rectal, votre médecin peut également examiner la partie inférieure de votre côlon et de votre rectum à l’aide d’un anoscope, d’un proctoscope ou d’un sigmoïdoscope.

Votre médecin pourrait vouloir examiner l’ensemble de votre côlon à l’aide de la coloscopie si :

  • Vos signes et symptômes suggèrent que vous pourriez avoir une autre maladie du système digestif.
  • Vous avez des facteurs de risque de cancer colorectal.
  • Vous êtes d’âge moyen et vous n’avez pas eu de coloscopie récente.

Causes des hémorroïdes

Les veines autour de l’anus ont tendance à s’étirer sous pression et peuvent gonfler. Les veines gonflées (hémorroïdes) peuvent se développer à partir d’une pression accrue dans le rectum inférieur en raison de :

  • Entraînement pendant les selles
  • S’asseoir pendant de longues périodes sur les toilettes.
  • Diarrhée chronique ou constipation
  • Obésité
  • Grossesse
  • Rapports sexuels anaux
  • Régime pauvre en fibres

Les hémorroïdes sont plus susceptibles de vieillir parce que les tissus qui soutiennent les veines du rectum et de l’anus peuvent s’affaiblir et s’étirer.

Complications possibles

Les complications des hémorroïdes sont très rares mais incluent :

  • Anémie. Rarement, la perte chronique de sang à cause des hémorroïdes peut causer l’anémie, dans laquelle vous n’avez pas assez de globules rouges sains pour transporter l’oxygène vers vos cellules.
  • Hémorroïde étranglée. Si l’approvisionnement en sang d’une hémorroïde interne est coupé, l’hémorroïde peut être « étranglée », une autre cause de douleur extrême.

Prévention : comment éviter les hémorroïdes ?

La meilleure façon de prévenir les hémorroïdes est de garder vos selles molles pour qu’elles passent facilement. Pour prévenir les hémorroïdes et réduire les symptômes des hémorroïdes, suivez ces conseils :

  • Mangez des aliments riches en fibres. Mangez plus de fruits, de légumes et de grains entiers. Ce faisant, vous ramollissez les selles et augmentez leur volume, ce qui vous aidera à éviter les efforts qui peuvent causer des hémorroïdes. Ajoutez lentement des fibres à votre alimentation pour éviter les problèmes de gaz.
  • Buvez beaucoup de liquides. Buvez de six à huit verres d’eau et d’autres liquides (pas d’alcool) chaque jour pour aider à garder les selles molles.
  • Pensez aux suppléments de fibres. La plupart des gens ne consomment pas assez de la quantité recommandée de fibres – 25 grammes par jour pour les femmes et 38 grammes par jour pour les hommes – dans leur alimentation. Des études ont montré que les suppléments de fibres en vente libre, comme Metamucil et Citrucel, améliorent les symptômes généraux et les saignements dus aux hémorroïdes. Ces produits aident à garder les selles molles et régulières. Si vous utilisez des suppléments de fibres, assurez-vous de boire au moins huit verres d’eau ou d’autres liquides chaque jour. Sinon, les suppléments peuvent causer la constipation ou aggraver la constipation.
  • Ne vous fatiguez pas. Tendre et retenir votre respiration lorsque vous essayez de passer un tabouret crée une plus grande pression dans les veines du rectum inférieur.
  • Partez dès que vous ressentez l’envie. Si vous attendez de passer à la selle et que l’envie disparaît, vos selles pourraient devenir sèches et être plus difficiles à passer.
  • Exercice. Restez actif pour aider à prévenir la constipation et à réduire la pression sur les veines, ce qui peut se produire lorsque vous êtes debout ou assis pendant de longues périodes. L’exercice peut aussi vous aider à perdre l’excès de poids qui peut contribuer à vos hémorroïdes.
  • Évitez les longues périodes d’assise. S’asseoir trop longtemps, en particulier sur les toilettes, peut augmenter la pression sur les veines de l’anus.
  • Utilisez un supplément alimentaire naturel anti-hémorroïdes, comme Formule
    H

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *