Traitement du mal de gorge : les bons réflexes

Traitement du mal de gorge : les bons réflexes
5 (100%) 2 votes

L’hiver peut être rude pour vos cordes vocales… Pas question de rester sans voix face aux virus qui passent. Les méthodes douces vont leur mener la vie dure pour éviter que les infections ne se passent le mot que la voie est libre.

La gorge, une zone sensible en hiver…

Un coup de froid et votre gorge trinque  ! Les microbes et les bactéries s’engouffrent dans la brèche pour des inflammations carabinées qui se répètent tout au long de la saison. Angine, laryngite, pharyngite… en nombre record alors qu’il est possible de réduire leur performance par une pré- vention programmée. Fini les gorges qui crient au feu avec des soins qui vont apaiser la douleur, tout en jouant la carte de la prévention.

L’origine du mal de gorge

Dans 85  % des cas, la cause du mal de gorge est due à un virus, le refroidissement contribuant à fragiliser les défenses immunitaires. Les bactéries se partagent la responsabilité des autres infections. Le mal de gorge prolifère plus largement sur un terrain favorable, fragilisé par des facteurs extérieurs comme la cigarette ou l’alcool, une allergie (le pollen, heureusement, vous laisse souffler pendant l’hiver) ou la pollution. Vous l’aurez compris, vous pouvez aisément limiter l’apparition du mal de gorge en réduisant l’impact de ces facteurs aggravants (l’arrêt du tabac en bonne résolution  ?).

Et n’oubliez pas qu’en hiver, on ne sort pas à découvert ! La meilleure amie de votre gorge reste l’écharpe qui la protège des risques de refroidissement.

Allo docteur ?

Pas la peine de courir chez votre médecin à la première inflammation venue  ! Faites confiance à vos défenses immunitaires pour régler un mal de gorge d’origine virale au bout de quelques jours. Les symptômes s’atténuent le plus souvent spontanément, avec un petit coup de pouce des méthodes douces.

Le scénario n’est pas le même si votre mal de gorge se révèle d’origine bactérienne. Le recours aux antibiotiques deviendra alors votre porte de sortie vers la guérison. Seul votre médecin peut trancher, grâce notamment à un test de diagnostic.

Dans tous les cas, si votre mal de gorge se prolonge avec intensité dans les cinq jours, un détour chez votre généraliste paraît inévitable.

Adoucir avec gourmandise

Indispensables abeilles… Pour calmer les irritations et la gorge qui gratouille, remplacez le sucre par du miel dans vos tisanes. Le miel de lavande est un antiseptique venant soulager votre toux. La propolis, qui est un produit de la ruche constitué à base de différentes résines et de cire, est un puissant anti-infectieux. Elle calme durablement les inflammations de la gorge.

« Les gommes à base de propolis ont un effet immédiat pour apaiser la toux, explique la naturopathe Barbara Boutry. Vous pouvez également l’utiliser en spray. Les bonbons à base de coquelicot sont aussi utiles pour adoucir la gorge. Le coquelicot est un antitussif naturel. Ses pétales contiennent des alcaloïdes qui possèdent un effet narcotique et apaisent le réflexe de la toux. »

L’aromathérapie dorlote votre gorge

Votre guérison est dans l’air… Non pas dans la fumée d’encens qui irrite votre gorge, mais dans une atmosphère baignée d’huiles essentielles pour assainir votre intérieur. Pensez à diffuser pendant un quart d’heure des huiles essentielles d’eucalyptus. « En interne, vous pouvez avaler une goutte d’huile essentielle de thym ou une goutte de niaouli sur un demi sucre que vous laissez fondre sous la langue, note la naturopathe.

À renouveler 4  à 6  fois par jour pour les angines. Des gélules d’huile essentielle de ravensare, qui ont une action antivirale et antibactérienne, désinfecteront votre gorge. » Pour calmer la douleur, vous pouvez mélanger une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé, une goutte de menthe poivrée et une goutte de pin sylvestre sur une petite cuillère de miel que vous rajouterez dans une infusion au thym. Il y a des remèdes que l’on prend avec plaisir…

Les tisanes de l’hiver

Naturelles et sans effet secondaire, les plantes vous apporteront de l’aide pour soulager la douleur en douceur. « Les tisanes à la sauge ou à la camomille avec une cuillérée de miel pour adoucir prennent soin de vos cordes vocales, note Barbara Boutry. Quant aux infusions d’herbe aux chantres, elles sont efficaces pour lutter contre l’enrouement et les laryngites.

Une infusion au thym et au citron jouera un rôle antiseptique pour désinfecter votre gorge. L’échinacée, elle, a une action positive sur l’immunité. »

Un point sur les antitussifs dans le traitement des maux de gorge

L’irritation des toux sèches se calme grâce aux antitussifs qui se présentent sous la forme de sirop ou de pastille. Leur but est d’enrailler la toux en intervenant sur le système nerveux pour diminuer le réflexe de la toux. Mais attention de ne pas créer d’interaction avec d’autres médicaments possédant un principe actif de fluidifiant ! Les antitussifs les plus efficaces sont à base de codéine ou de dextrométhorphane.

Mais ces dérivés d’opiacés ne sont pas sans effet secondaire et restent à prendre avec précaution. Ils peuvent provoquer des troubles digestifs, des risques de somnolence et d’accoutumance si l’utilisation est prolongée. Ils sont déconseillés en cas d’asthme. Les antitussifs sont en vente libre, mais attention à ne pas faire d’automédication abusive !

Traitement mal de gorge : nos astuces d’expert santé

Radical

À base d’ingrédients d’origine naturelle, ces pastilles à l’ectoïne soulagent efficacement la douleur au déglutissement, l’enrouement et préviennent le risque d’infection bactérienne ou virale. Mal de Gorge Aigu Pharyngite, Humer. 5,84 €/ la boîte de 20 pastilles. En pharmacies.

Apaisant

Deux pulvérisations 6 à 10 fois par jour adoucissent les gorges irritées grâce à des extraits de plantes fraîches d’Echinacée et de Sauge. Echinaforce Spray Maux de Gorge A. Vogel. 14,60 €/60 ml.

Protecteur

Un sirop aux produits de la ruche associés aux huiles essentielles et extrait de plantes comme le thym, l’hysope et la mauve, apaisants. Le Grog de l’Apiculteur, Sirop Gorge Propolia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *